A partir du mois d’ Avril 2019, Exposition consacrée à François GISSY, recordman mondial de vitesse à vélo fusée

François que l’on surnommait « l’homme fusée », avait 36 ans lorsqu’il a perdu le contrôle de son quatrième prototype, le 5 mai dernier, sur la vieille piste de Munchhouse.

Cette exposition veut lui rendre hommage en montrant qui était vraiment François et en expliquant pourquoi il a pris tant de risques ce jour-là.

Adolescent, François a toujours eu la passion des engins rapides et plus particulièrement des motos. Il en a possédé plusieurs, de la modeste Derbi 50 cm3 à la grosse Kawasaki ZX 12 R.

A 29 ans, avec l’aide d’un ingénieur, il s’est consacré à la conception d’engins extrêmes dans le but de réaliser des records de vitesse et d’accélération sur piste.

En mai 2013, il a ainsi battu le record du monde de vitesse à vélo-fusée en roulant à 263 km/h sur l’ancienne piste de la BA 132 de Munchhouse.

En 2014, il a rebattu son propre record pour la 3ème fois, en atteignant 333 km/h après seulement 4,8 s d’accélération, sur le circuit Paul Ricard du Castellet. Quel exploit sur un simple vélo sans aucune protection aérodynamique !

Plus de 26 millions de vues sur Youtube en quelques semaines, un superbe reportage dans Auto Moto et une diffusion de son exploit sur plus de 300 chaînes de télévision à travers le monde !

Son objectif était de pouvoir vivre de cette passion et de trouver des financements.

En 2017, seul, sans ingénieur, il a conçu un tricycle à eau sous pression, lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en une demi-seconde !

Enfin en 2018, il a réalisé un deuxième tricycle, à vapeur d’eau celui-ci, qui l’a propulsé à près de 300 km/h en 2.7 secondes, lors du deuxième test, le 5mai. Il est malheureusement sorti de la piste et s’est tué ce jour-là, devant les yeux d’un de ses frères, de ses parents, de son oncle et de plusieurs amis.

Les 3 véhicules qu’il a conçus (son vélo du record mondial, sa moto Hayabusa Turborocket et son premier tricycle à eau) seront exposés au musée, ainsi que sa combinaison et son casque. Le vélo et la moto sont malheureusement dépourvus des propulseurs mais le tricycle à eau froide/air comprimé est complet.

Une vidéo de 20 minutes présentera ses différents exploits et tests. Toute son aventure sera expliquée en détail sur différents panneaux illustrés par de nombreuses photos.

La famille Gissy remercie par avance tous ceux qui viendront voir l’exposition et qui prendront un peu de temps pour s’intéresser à la vie, courte, mais exceptionnelle, de François.